Transformations sociale et digitale des systemes de sante  Blog Afrique et esante 

Carte Blanche à Isabelle Wachsmuth-Huguet, MSc, MPH for World Health Organization (WHO) 

Les systèmes de santé doivent opérer des mutations et transformations profondes pour pouvoir répondre aux nouveaux besoins en santé des populations et mettre la personne/l’humain au centre.

Les innovations en santé doivent être considérées dans les stratégies du développement pour permettre d’atteindre la couverture santé universelle et les objectifs du développement durable, ainsi que pour contribuer à la mise en œuvre de services de santé intégrés et centrés sur la personne et transformer les modèles de soins.

Il est essentiel au travers la mise en place de hubs comme celui d’ « Africa Digital Medical Hub » de considérer et caractériser les grands défis en santé ainsi que de discuter des innovations potentielles pour les relever.

Il est important de considérer les innovations en santé de manière large et particulièrement pour l’amélioration et le renforcement des systèmes de santé, comprenant les prestations et services de soins, les modèles de gouvernance et de financement plus en adéquation avec les besoins de santé de la population. Ceci incluant l’amélioration des processus de qualité et d’efficacité, de nouvelles manières de fournir les soins et de prendre en considération les déterminants pour créer un environnement propice à l’amélioration et l’extension de la couverture santé universelle ainsi que la promotion des approches centrées sur la personne.

Chaque pays et contexte local sont différents et c’est pour cela qu’il est préférable de voir quels principes sont requis pour accélérer les innovations et ajuster les innovations existantes aux contextes dynamiques culturels locaux. C’est dans ce cadre que les patients et le public en général doivent être coproducteurs de ces innovations pour pouvoir apprendre et développer des nouvelles manières de travailler.

Les innovations en santé sont une manière de faire face à des systèmes de santé de plus en plus complexes
Les innovations en santé incluent des changements tant au niveau organisationnel que technique dans un environnement avec de plus en plus de parties prenantes. Elles couvrent un large spectre de changements, à savoir le design des services, des produits et des processus (élément technologique), les nouvelles manières d’organiser et administrer des activités (élément d’organisation), nouvelles manières d’interagir avec d’autres organisations et bases de connaissances (élément conceptuel). C’est ainsi qu’il est important de considérer les besoins en innovation avec une approche holistique qui considère les liens entre les problématiques politique, administrative, technologique, institutionnelle and légale.

Les défis à relever
Pour les plus pauvres et vulnérables dans le monde, beaucoup d’innovations ne sont pas accessibles parce qu’elles ne sont pas abordables et ne s’intègrent pas à leur système de santé. Les innovations en santé doivent pouvoir garantir une meilleure qualité des soins de santé ainsi que d’être abordables dans différents contextes. Et aussi pouvoir solutionner les disparités géographiques et régionales ainsi que les inégalités sociales dans la distribution et la qualité des services de santé. La mise en place d’un hub régional permet de faciliter l’évaluation de la culture existante pour l’innovation dans un pays ou une région donnée et d’opérer plus rapidement des synergies.

transformations sociale et digitale pour les systemes de sante

A large number of social and technological innovations have emerged, in recent years, aimed at addressing different health-related problems. This has raised the possibility of transformational changes that could enable health systems to make rapid progress in expanding access to effective and affordable health services, especially for the poor.

Despite the potential, very few innovations have had a substantial impact at scale. The aim of the Innovation for UHC is to find ways to leverage the transformational potential of these innovations and accelerate progress towards achieving UHC in low- and middle-income countries (LMIC). And in this context UHC2030 can support this acceleration.

The areas below need to be considered by innovation hub like Africa Digital Medical hub:

  • Integrating innovations to improve access, delivery and affordability of healthcare services
  • The role of regulations and regulators in encouraging the development and application at scale of innovations for meeting the health care needs of vulnerable populations and reach UHC
  • Understanding demand for different kinds of health services, its implications for types of services provided and alternative approaches for financing access to these services;
  • Private-Public sector collaborations that accelerate the adoption of new healthcare delivery models and new models of health financing;
  • Investment and finance for the development of innovations and their integration into the provision of services at scale

And as well stimulate discussion with the audience:

  • How LMIC health systems can take low cost innovations to scale?
  • Cross-country regional uptake of mature innovations?
  • What kind of business models lend themselves to sustaining innovations at scale that help in delivering UHC?
  • What types of investments exist in health innovation markets today?

 Afrique : Désert Médicaux et Innovation Technologique

Afrique Desert Medicaux et Innovation Technologique esanté télémédecine

  • L'E-santé, le grand espoir de l'Afrique
  • La transformation digitale du secteur de la santé
  • The Connected Hospital

On peut avancer qu’en Afrique les transitions environnementales et épidémiologiques précèdent de loin les transitions démographiques comme elles sont connues dans les sociétés développées.

Avec toujours des taux de natalité forts, une amélioration de l’espérance de vie avec l’émergence de nouvelles classes moyennes résultat d’une croissance économique significative, les déterminants socioéconomiques et culturels font des systèmes de santé en Afrique des systèmes mixtes, qui font face à des énormes défis ayant à gérer une large panoplie de pathologies traditionnelles et nouvelles

Devant le grand manque de ressources aussi bien financières qu’humaines, les pouvoirs publics dans la majorité des pays africains sont dans la grande difficulté à développer un système de santé égalitaire et efficient.

L’Afrique compte aujourd’hui environ 24% des personnes malades sur le plan mondial, mais seulement 3% de l’effectif mondial des professionnels de la santé.

On enregistre déjà un manque de 7,2 millions de professionnels de la santé au niveau mondial, ce chiffre atteindra 12,9 millions d’ici 2035.

L’Afrique a elle seule compte un quart du déficit mondial.

En moyenne Afrique on compte 15.1 professionnels de la santé pour 10000 habitants (médecins 2.7/10000 et corps paramédical 12.4/10000), bien au dessous du seuil critique de 23 professionnel de la santé pour 10000 habitant recommandé par l’OMS.

Avec d’énormes disparités entre les pays : Niger 1.6/10000 et Botswana 37.5/10000 par exemple.

L’Afrique subsaharienne compte environ 145 000 médecins (5 % des 2 877 000 médecins en exercice en Europe) pour desservir une population de 821 millions.

Les 47 pays d’Afrique subsaharienne comptent à peine 168 facultés de médecine et, parmi ces pays, 11 ne disposent d’aucune faculté de médecine et 24 n’en ont qu’une seule.

En moyenne à la fin de leur formation, 27.5% des médecins africains émigrent, tandis que 1.6% décident d’arrêter l’exercice de la médecine, ceci dû principalement à des infrastructures inadéquates et à des salaires peu attractifs.

Afrique : Désert Médicaux et Innovation Technologique Afrique : Désert Médicaux et Innovation Technologique 

https://www.linkedin.com/pulse/afrique-d%C3%A9sert-m%C3%A9dicaux-et-innovation-technologique-khalil-daffar/ 

Le projet MACbioIDi est présenté au Congrès médical

'Africa Digital Medical Hub 2018'

MACbioIDi présenté à Africa Digital Medical Hub 2018

Le directeur du groupe des technologies médicales et audiovisuelles (GTMA) de l'Institut universitaire de recherche biomédicale et sanitaire (IUIBS) de l'ULPGC, Juan Ruiz Alzola, présente dans le Congrès'Africa Digital Medical Hub 2018 'le développement et l'avancement du projet MACbioIDi aux professionnels de la santé en Afrique.

Sous le slogan «imagine Health 2,0», Marrakech accueille ce congrès qui, sous le patronage du ministère de la santé du Royaume du Maroc, veut être un lieu de rencontre de portée nationale et internationale autour des usages, des technologies et de la recherche sur l'utilisation des Le numérique dans le domaine de la santé.

Afrique Digital Medical Hub est la première réunion de l'innovation numérique pour la santé pour l'Afrique et pour deux jours (19 et 20 décembre) sera un laboratoire d'idées pour faire du numérique un levier pour le service de santé sur le continent.
Congrès et conférences

https://mt4sd.ulpgc.es/fr/el-projet-macbioidi-present-in-the-congress-medico-afrique-digital-medical-hub-2018/

 

 

Africa Digital Medical Hub

La télémédecine pour un système de santé plus égalitaire

Maroc La télémédecine pour un système de santé plus égalitaire

Les participants au congrès Africa Digital Medical Hub ont insisté sur l’importance du rôle de la santé numérique, notamment la télémédecine, dans le renforcement du système de santé national essentiellement dans les zones à faible densité médicale.

La ville de Marrakech a abrité les 19 et 20 décembre le double événement dédié à l'innovation au service de la santé l'«Africa Digital Medical Hub» et l'«Africa Health Tourism Congress». Organisé sous l'égide du ministère de la Santé, ce conclave a été l’occasion de débattre de la place de «la santé numérique» dans l'écosystème africain avec un focus sur le Maroc.

La rencontre a également offert l’opportunité de mettre en exergue les perspectives de développement de la santé numérique, les innovations actuelles et à venir au regard de la santé publique, des freins humains, des craintes réglementaires ou encore organisationnelles.

Les participants au congrès Africa Digital Medical Hub ont affirmé que la télémédecine représente aujourd’hui une solution prometteuse pour développer un système de santé égalitaire et efficient et opérer un rééquilibrage territorial pour les zones à faible densité médicale face au défi de la généralisation de la couverture sanitaire universelle et le manque de ressources aussi bien humaines que financières.

Ils ont également souligné que les nouvelles applications des Technologies de l’information et de la communication (TIC) à la médecine, qui interviennent dans les stades de prévention, de diagnostic et de prise en charge thérapeutique et même lors d’une opération chirurgicale, devraient garantir une meilleure qualité des soins de santé et résoudre les disparités géographiques et régionales ainsi que les inégalités sociales dans la distribution des services de santé, et ce, avec un moindre coût. «L’utilisation des TIC dans la médecine est un sujet d’actualité qui suscite beaucoup d’intérêt partout au monde et non seulement au Maroc. En effet, la santé numérique constitue l'un des domaines les plus porteurs d'espoir pour bâtir des systèmes de santé capables de relever les défis relatifs notamment à l'accès aux soins, la pénurie en ressources humaines et la généralisation de la Couverture sanitaire universelle (CSU). Le ministère de la Santé identifie la “santé numérique” comme un axe prioritaire d'intervention en appui au Plan Santé 2025 et en continuité des différents programmes sectoriels déjà lancés durant les dernières années», a indiqué Hicham Nejmi, secrétaire général du ministère de la Santé. Et d’insister que «Le Maroc prévoit l'engagement de lourds investissements d'innovation et d'expérimentation en télémédecine et en e-santé allant de l'hôpital numérique jusqu'à la création de plateformes de télémédecine dans les 12 régions du Royaume. Ces investissements permettront d'améliorer l'accès et l'équité aux soins avec un moindre coût et d'assurer un meilleur traitement avec confort et sécurité accrue pour le patient. La Couverture sanitaire universelle ne pourra, en effet, être atteinte sans l'aide de la santé numérique».

De son côté, Belkadi Mohamed Said, expert dans le domaine de la santé, a reconnu que la télémédecine pourrait être très utile pour les pays manquant de ressources humaines, car elle permet de partager le savoir-faire entre professionnels et partant décloisonner certaines régions. «Le Maroc a mis en place un cadre juridique pour officialiser la téléconsultation et la télémédecine afin de permettre aux médecins de pratiquer la télémédecine comme une activité à part entière rémunérée et remboursée par les organismes de prévoyance sociale», se réjouit-il.

Des propos appuyés par Khalil Daffar, fondateur de l'Africa Digital Medical Hub, qui a relevé que la télémédecine devient une réalité au Maroc, notamment après l’entrée en vigueur en juillet du décret officialisant le lancement de la télémédecine en fixant les modalités et les conditions de sa pratique. «Être soigné par un écran interposé, consulter son médecin via une webcam, montrer son grain de beauté à un dermatologue depuis son smartphone, se faire prescrire un traitement après une vidéo consultation, ou encore pouvoir transmettre lors du ramadan des informations personnalisées aux personnes diabétiques est désormais possible au Maroc», a indiqué Daffar.

Et d’ajouter que «la télémédecine permet d'élargir les champs du possible, et se prête particulièrement bien à l’échange entre professionnels, permettant à un médecin de recourir à l’expertise de collègues experts dans d’autres domaines médicaux et d’apporter un diagnostic ou une amélioration effective aux patients. La télémédecine est expérimentée dans certaines régions du pays dans le cadre de la lutte contre les déserts médicaux que l’on retrouve dans le monde rural. Cette pratique est appelée à devenir un outil au service d'une meilleure organisation des soins au profit des citoyens. Et la rationalisation des dépenses pour une meilleure efficacité du système de santé s’appuiera de plus en plus sur les outils issus de l’innovation dans le domaine de la santé».

https://lematin.ma/journal/2018/telemedecine-systeme-sante-plus-egalitaire/307133.html

Plus de contenus sur Afrique et eSanté :

http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/maroc-la-telemedecine-pour-un-systeme-de-sante-plus-egalitaire
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/orange-healthcare-evenements-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/maroc-sante-la-sante-numerique-au-coeur-du-debat-de-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/marrakech-esante-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/africa-digital-medical-hub-2018
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/le-maroc-a-l-heure-de-la-telemedecine
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/france-surgery-laureat-des-trophees-du-tourisme-medical
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/la-sante-numerique-peut-elle-sauver-l-afrique
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/highkaw-partenaire-du-congres-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/

Le village de la Santé numérique : Le Maroc, Capitale de l’E-Santé en Afrique

 

La ville de Marrakech va abriter du 19 au 20 Décembre 2018, l’événement Africa Digital Medical Hub, le premier rendez-vous de l’innovation numérique au service de la santé au Maroc pour le continent africain, sous le thème « Afrique : déserts médicaux et innovations numériques »

La ville de Marrakech va abriter du 19 au 20 Décembre 2018, l’événement Africa Digital Medical Hub, le premier rendez-vous de l’innovation numérique au service de la santé au Maroc pour le continent africain, sous le thème « Afrique : déserts médicaux et innovations numériques ».

Rémy Choquet représentera Orange Healthcare avec un keynote « Des scénarios pour la eSanté en 2030 »

https://healthcare.orange.com/fr/cops_event/africa-digital-medical-hub/ 

Plus de contenus sur Afrique et eSanté :

http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/maroc-la-telemedecine-pour-un-systeme-de-sante-plus-egalitaire
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/orange-healthcare-evenements-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/maroc-sante-la-sante-numerique-au-coeur-du-debat-de-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/marrakech-esante-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/africa-digital-medical-hub-2018
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/le-maroc-a-l-heure-de-la-telemedecine
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/france-surgery-laureat-des-trophees-du-tourisme-medical
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/la-sante-numerique-peut-elle-sauver-l-afrique
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/highkaw-partenaire-du-congres-africa-digital-medical-hub
http://esante.ma/index.php/fr/blog-afrique-et-esante/